Saint-Étienne-des-Champs

logo du site
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs
  • Saint-Étienne-des-Champs

Accueil du site > Histoire et Légendes > Préhistoire

Préhistoire

DOLMEN DE LA « PIERRE FADE »

Dolmen de la Pierre des Fées

Un peu d’histoire

Son édification date de 2500 ans avant JC, à l’époque du néolithique qui correspond à la fin de la Préhistoire, juste avant l’Age du Bronze. A ce moment, les hommes commencent à se sédentariser et n’exploitent plus uniquement les ressources naturelles, mais produisent une partie de leur besoin. Le polissage de la pierre pour fabriquer des haches et des herminettes se généralise. Ces outils servent à défricher les terrains.

Le monument

Dolmen veut dire « table de pierre », ce sont les plus anciens monuments de l’humanité, c’est un édifice funéraire, qui correspond à un caveau de famille aujourd’hui. Un Dolmen (table de pierre) abrite une tombe (tumulus). Le Dolmen de la Pierre Fade, monument mégalithique, était unique dans le département car il possédait encore une partie de son tumulus, tertre artificiel qui le recouvrait entièrement à l’origine.

C’est un Dolmen de type simple, sa fouille de 1975 a permis de découvrir des pointes de flèches et cinq poignards entiers en silex pouvant aller jusqu’à 26 cm de longueur. Elle permet aussi de savoir qu’il a été utilisé à plusieurs époques, notamment à l’âge du bronze (1200 à 700 avant JC) et certainement réemployé durant la période Gauloise (500 avant JC).

En 2001, il a été restauré pour consolider les orthostates et pour restituer le tumulus d’avant 1975.

Dolmen2 Dolmen patrimoine 1 DSCF0881

Taille : 2,75 m de longueur, 2,45 m de largeur et 1,94 m de hauteur.

LA CROIX DE LA PIERRE

C’est un lieu bien connu des habitants de Saint-Etienne-des-Champs. La “croix de la pierre” est située à l’extrémité ouest de la commune, près du village de Matriollet. Il s’agit d’une petite stèle, issue d’un bloc de pierre locale, haute d’un mètre mais enfoncée à moitié dans le sol. Sur une face, dans sa partie supérieure, cette stèle est taillée en réserve d’une croix grecque cerclée. L’autre face, aujourd’hui disparue, était sans doute taillée semblablement.

Les caractéristiques particulières de cette croix-stèle permettent de la faire remonter au début du moyen âge, peut-être à la période carolingienne (VIIIe siècle). D’après Jacques Baudoin, spécialiste de la question et auteur d’un ouvrage de référence sur les croix du Massif Central, cette stèle inédite pourrait être une des plus anciennes croix connues en Auvergne.

Sa présence en ces lieux n’a rien d’anodine. En effet, dans la parcelle contiguë a déjà été découverte, par Dominique Michon, une sépulture à incinération gallo-romaine du IIe siècle. Elle jouxtait un chemin, d’origine romaine attestée, qui menait au bourg routier antique de Beauclair, sur les communes de Giat et de Voingt. Ainsi, en toute hypothèse, cette stèle pourrait représenter la christianisation d’une petite nécropole antique, dont le nom de Matriollet conserverait encore le souvenir.

Sans doute déplacée plusieurs fois, elle a même failli disparaître lors de l’électrification de la commune, sauvée in extremis par un habitant de Matriollet alors que des ouvriers commençaient à débiter le bloc pour caler un poteau ! L’intérêt primordial de conserver cette croix en l’état n’a pas échappé au conseil municipal de Saint-Etienne-des-Champs. Il y a quelques temps, il avait pris l’heureuse initiative de la mettre à l’abri afin d’en faire une copie.

Réalisée par Jean-Louis Courtadon, tailleur de pierres à Volvic, pour un montant de 300 €, la reproduction a été mise en place le 1er mai 2008, en présence du maire de la commune, Gilles Roulet, et de l’ensemble des habitants de Matriollet. La croix-stèle originale devrait rejoindre les collections permanentes de la Maison du Patrimoine de Voingt où elle sera exposée.

Pierre M. GANNE

La Croix de la Pierre



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP